les plantes et le stress

 

STRESS, ÉTAT ANXIEUX : DU NOUVEAU CÔTÉ NATUREL POUR UN EFFET IMMÉDIAT, PROLONGÉ ET SANS ACCOUTUMANCE

Les plantes et le stress : Le stress est l’état de tension chronique (à la fois physique et psychique) qui découle d’une façon inadéquate de gérer la pression (psychique) pendant une période prolongée.

Dans sa phase initiale, le stress peut causer des symptômes de courte durée tels que : palpitations, boule à la gorge, irritabilité, anxiété, angoisse, etc. À la longue, s’il n’est pas maîtrisé, il peut nuire au bon fonctionnement de tout notre organisme, fragiliser nos cellules et notre système immunitaire offrant ainsi un terrain favorable à diverses pathologies comme des ulcères de l’estomac, des infarctus du myocarde, des hypertensions, voire même des tumeurs dans certains cas.

Alors comment gérer ce stress et retrouver le calme et la détente à laquelle nous aspirons sans changer radicalement de vie ?

 

=> Choisissez une solution naturelle efficace, associée aux acides aminés, régulateurs de stress :

 

differentes plantes qui peuvent vous apporter un meilleur confort

 

LA MÉLISSE : BIEN-ÊTRE POUR TOUT L’ORGANISME

La Mélisse est cultivée depuis toujours pour ses vertus apaisantes et ses propriétés digestives. Les organisations de santé actuelles reconnaissent l’usage de la mélisse pour « soulager la tension nerveuse, l’agitation et l’irritabilité ou dans les cas de problèmes d’endormissement liés à la nervosité ». Elle permet en effet de réguler l’influx nerveux et donc de réduire les effets du stress, de l’anxiété et de l’angoisse. Plus globalement, consommer de la Mélisse détend l’ensemble de l’organisme (muscles, système nerveux, système digestif) créant ainsi une réelle sensation de bien-être.

Des recherches ont démontré que ces propriétés sont induites par la présence de principes actifs comme les aldéhydes terpéniques.

Une étude publiée en 2002 et portant sur des personnes atteintes de démence grave a montré qu’une huile essentielle de Mélisse appliquée 2 fois par jour sur les bras et sur les tempes avait eu des effets calmants très marqués .

Des recherches ont par ailleurs porté sur l’association d’extraits de mélisse avec d’autres plantes sédatives. Celle-ci serait aussi efficace contre l’insomnie que certains somnifères de synthèse et elle améliorerait également la qualité du sommeil chez des personnes ne souffrant pas de troubles du sommeil avérés.

LA MATRICAIRE (OU CAMOMILLE ALLEMANDE) : RELAXANTE ET ANXIOLITIQUE

La Matricaire ou Camomille allemande ne doit pas être confondue avec la Camomille romaine (pourtant la plus couramment utilisée en France), même si elles possèdent sensiblement les mêmes propriétés.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reconnaît l’usage médicinal de la matricaire pour traiter la dyspepsie (notamment les spasmes et les inflammations du tube digestif), mais également pour soulager l’agitation nerveuse et les risques d’insomnie qu’elle provoque :

– Par sa teneur en flavonoïdes comme l’apigenine, qui provoquent des effets calmants sur l’agitation nerveuse et les symptômes dépressifs. Une étude réalisée par « l’University Science Center » de Pennsylvanie  a indiqué qu’« administrer » un extrait standardisé de matricaire contenant 1,2% d’apigenine à des patients souffrant de troubles d’anxiété avérés permet une diminution significative des symptômes, par rapport aux patients sous placebo.

– Grâce à sa concentration en mucilages qui apaisent les irritations des muqueuses gastriques et lui confère une réelle efficacité contre les troubles digestifs ainsi que les règles douloureuses. Elle sert également à soulager les névralgies faciales.

La douceur de son action permet son utilisation pour les enfants, même les nourrissons puisque la Matricaire est préconisée dans le soulagement des coliques des premiers mois.

 

L’AUBÉPINE : ANTI-PALPITATIONS ET APAISANTE POUR LE SYSTÈME NERVEUX CENTRAL

L’Aubépine est employée depuis l’Antiquité par les médecins Grecs ainsi qu’en médecine traditionnelle chinoise. En Europe, elle est préconisée pour traiter les troubles cardiaques, les troubles anxieux mineurs et l’insomnie qui peut en découler.

La composition de l’Aubépine est complexe, elle comporte de nombreux principes actifs qui agissent en synergie. Il n’existe donc pas une molécule simple qui pourrait expliquer, à elle seule, ses vertus. L’Aubépine est en fait un  »cocktail » de flavonoïdes dont l’hyperoside et la vitexine, qui agissent comme régulateurs du rythme cardiaque en diminuant les palpitations et la perception exagérée des battements cardiaques chez les personnes anxieuses et nerveuses. En réduisant ces palpitations, l’aubépine a une action sédative sur le système nerveux central.

La synergie de ses différents composants permet donc de lutter globalement et efficacement contre les états de nervosité, d’irritabilité et d’anxiété, et ce, sans effets secondaires indésirables (contrairement aux médicaments de synthèse).

L’action de l’Aubépine peut être renforcée par l’association avec d’autres plantes « sédatives » dont le Tilleul.

 

DU TILLEUL : ANTI FATIGUE NERVEUSE ET « BOOSTER » D’IMMUNITÉ

L’usage le plus connu en France est bien entendu de le boire en infusion avant de se coucher. En effet, le Tilleul a, de tout temps, été utilisé pour se calmer et aider à l’endormissement.
Plus généralement, cette plante influe sur l’équilibre nerveux par ses vertus antispasmodiques, calmantes et sédatives. Elle est principalement constituée de flavonoïdes et d’un principe actif, le farnésol, à l’origine d’une grande part de ses propriétés. En effet, ce composé se lie aux récepteurs des benzodiazépines présents dans le cerveau, les mêmes récepteurs que visent les médicaments ou les substances anxiolytiques, effets secondaires et accoutumance en moins !

L’effet relaxant du tilleul s’observe aussi sur le système digestif, c’est pourquoi il peut être très utile pour calmer les crampes intestinales.

Par ailleurs, l’aubier (une partie de l’écorce) du Tilleul est recommandé pour améliorer la santé du foie, diminuer le risque de calculs biliaires et les ballonnements.

Plus récemment, des études ont démontré que le Tilleul augmente la résistance non spécifique de l’organisme, ce qui en fait un excellent remède contre la grippe et le rhume.

 

LA VERVEINE : BIEN-ÊTRE PHYSIQUE GÉNÉRAL

Herbe sacrée des Gaulois, potion magique des Celtes et Romains, elle est principalement connue pour faciliter la digestion, mais est utilisée depuis des siècles pour diminuer la nervosité notamment en cas de troubles du sommeil, du stress et de l’anxiété.

La Verveine a de nombreuses propriétés : la présence de prostaglandines entraîne une régulation de la dilatation des vaisseaux et l’agrégation des plaquettes, et lui confère une action semblable à celle de l’aspirine. On lui attribue aussi un effet antitussif et antispasmodique. Le principe actif majeur de la verveine est la verbénaline iridoïde : celle-ci est anti-inflammatoire, hépatoprotectrice et surtout parasympathomimétique*.

Associée à la Camomille et au Tilleul, elle est même indiquée pour traiter la dépression, l’apathie ou la neurasthénie.

* substance qui produit les mêmes effets que le système nerveux parasympathique.

L’ESCHSCHOLZIA : SÉDATIVE ET EUPHORISANTE

Plus connu sous le nom de pavot de Californie, l’Eschscholzia est un sédatif et un anxiolytique naturel. Cet hypnotique calme les adultes et les enfants, facilitant ainsi l’endormissement, et diminuant les réveils nocturnes et les cauchemars. Plus généralement, il améliore les troubles psychiques en normalisant les fonctions psychologiques. Il combat la nervosité, le stress, les anxiétés légères à l’origine de palpitations ou de sensations d’oppression, sans créer d’accoutumance.

Il doit en majeure partie ses vertus aux plusieurs groupes d’alcaloïdes qu’il contient.

L’Eschscholtzia californica a fait l’objet de nombreuses études, notamment en France par l’équipe du laboratoire de Pharmacognosie de l’université de Metz (Rolland A, Fleurentin J, Mortier F et leurs collègues (4). Ils ont démontré que l’extrait aqueux ou hydroalcoolique du Pavot de Californie est, chez la souris, anxiolytique à faible dose avec un effet désinhibiteur, sédatif à plus forte dose et a un effet analogue à un tranquillisant mineur du type benzodiazépine. D’après ces différentes études et thèses, les alcaloïdes de l’Eschscholtzia ne sont pas les seuls responsables de l’activité psychotrope sédative ou anxiolytique de la plante.

Chez l’homme, les essais cliniques confirment en général le pouvoir sédatif, légèrement hypnotique et anxiolytique des extraits aqueux ou hydroalcooliques du Pavot de Californie. Ils sembleraient aussi légèrement analgésiques.

 

DES ACIDES AMINÉS ESSENTIELS AU BIEN-ÊTRE : MÉLATONINE, ADÉNOSINE ET ALANINE

La mélatonine, appelée « hormone du sommeil », est produite par la glande pinéale à la tombée du jour. Elle joue un rôle fondamental dans la régulation de notre horloge biologique puisqu’elle est responsable de l’ensemble du cycle veille / sommeil.

Des chercheurs ont remarqué que les personnes souffrant de certains problèmes de santé avaient des taux de mélatonine inférieurs à la moyenne.

La mélatonine est donc recommandée :

Pour améliorer la qualité du sommeil dans les périodes de stress En effet l’ensemble des synthèses et analyses publiées depuis 2001 montre qu’elle influe sur le temps nécessaire pour s’endormir (le temps de latence).

Pour réduire certains troubles psychologiques liés au stress comme la dépression, l’anxiété et l’agitation. Des chercheurs ont d’ailleurs mené une étude prenant en compte le stress comme un facteur majeur contribuant à la dépression et démontrant l’importance de la resynchronisation des rythmes circadiens pour un traitement efficace de la dépression . Cette étude a mis en avant le potentiel de mélatonine comme un antidépresseur .

Pour traiter le syndrome de retard de phase du sommeil, une affection qui fait partie des troubles des rythmes circadiens. Les personnes atteintes s’endorment vers 3 h à 6 h et se réveillent vers 12 h à 15 h35.

 

Pour aider au sevrage de personnes consommant des somnifères de types benzodiazépines . À des personnes souffrant de migraine, du syndrome de l’intestin irritable ou de fibromyalgie, puisqu’elle permet de réduire les douleurs chroniques.
L’adénosine, est présente dans chacune des cellules de l’organisme. Sa production est induite par la dégradation de l’ATP (adénosine triphosphate) et reflète donc le niveau d’activité des neurones et des cellules gliales. Elle exerce de nombreux effets :

L’adénosine possède des propriétés anxiolytiques, sédatives et hypnotiques. C’est en 1973 que Mcllwain a suggéré un rôle neurohumoral de l’adénosine au niveau du système nerveux central, puisqu’elle réduit ou augmente la libération de neuromédiateurs comme la noradrénaline, la dopamine, la sérotonine et l’acide glutamique .

Elle possède de nombreuses vertus cardio-vasculaires : L’adénosine intervient dans la régulation du flux sanguin cérébral en exerçant une action vasodilatatrice sur les artérioles (13), et elle est un puissant anti-arythmique. Elle a un effet anticonvulsivant au niveau du système nerveux central,
Enfin, l’adénosine module un certain nombre de réactions immunitaires et exerce des effets anti-inflammatoires. On pense qu’il pourrait exister une relation entre la régulation du sommeil et la réponse immune à l’infection. En effet, la somnolence est l’une des conséquences les plus connues des maladies infectieuses.

L’alanine est un acide aminé dit « non essentiel » fabriqué par les cellules musculaires. Il participe au bon fonctionnement du système nerveux en tant que neurotransmetteur . Il contribue également à la formation d’énergie (foie) et à l’augmentation de la glycémie. Il joue un rôle important dans le transfert d’azote dans l’organisme et régule les substances toxiques déchargées dans les muscles lors d’un besoin énergétique important. Il renforce le bon fonctionnement du système immunitaire en favorisant la synthèse de globules blancs (lymphocytes).

 

LA SYNERGIE DE SIX PLANTES ET D’ACIDES AMINÉS POUR UNE ACTION EFFICACE ET GLOBALE !

Chacune des plantes décrites ci-dessus possède des actifs avec leurs propres propriétés. Si celles-ci semblent proches les unes des autres, le message important à retenir ici est, que seul un complexe de tous ces actifs permet de lutter contre le stress et l’irritabilité.

Mais attention : consommer des complexes d’extraits de plantes peut être potentiellement dangereux et, du fait de la grande variation de composition des produits naturels proposés sur le marché, il faut impérativement veiller à la provenance, au dosage, et à la concentration des principes actifs des produits. D’autre part, si l’on peut trouver de nombreux complexes contenant des extraits secs tirés de l’une ou des plantes que je viens de citer, peu proposent des mélanges étudiés pour une efficacité maximale avec une action synergique. En effet, la synergie des actifs est une information supplémentaire que l’on donne au corps, elle dit où et quand les actifs doivent agir, sans interagir !

 

Informations supplémentaires et complémentaires dans l’article ci-dessous en lien

http://www.psychologies.com/Bien-etre/Medecines-douces/Phytotherapie/Articles-et-Dossiers/Anxiete-stress-hyperactivite-se-soigner-avec-les-plantes

 

@ Eliane Deniau Roussel    Avec toute mon affection

Si vous cet article vous a plu et que vous choisissez de le partager ,  MERCI  de mentionner chaque fois la Source Copyright © 2017 

 

 

envie de me rejoindre sur Facebook ?

https://www.facebook.com/ElianeRousselDeniauTherapeute/

 

Source : Alternative Santé


Write A Comment